Travaux & études

Enquête Alcool auprès de la clientèle des médecins généralistes d’Auvergne

Auteurs : Maquinghen S, Grondin MA, Aublet-Cuvelier B, Glanddier PY, Observatoire Régional de la Santé d'Auvergne
- 49 pages
Thématiques :
Addictions
Facteurs de risque
Offre et consommation de soins

Dans le cadre d'un accord entre la FNORS et la Direction de la Recherche, des Etudes, de l'Evaluation et des Statistiques (DREES), les Observatoires Régionaux de la Santé ont été sollicités afin de réaliser une enquête concernant la prévalence des problèmes d'alcool parmi les usagers du système de soins. L'objectif est de mesurer la prévalence des comportements d'alcoolisation excessive dans la population consultant les généralistes et d'étudier le lien entre motifs de recours aux soins et consommation excessive d'alcool. L'enquête transversale à visée descriptive a été menée sur deux jours au cours du mois d'octobre 2000, auprès d'un échantillon représentatif de médecins généralistes libéraux de la région Auvergne qui devaient remplir un questionnaire pour tous les patients de plus de 16 ans vus en consultation ou en visite. Plusieurs profils de patients ont été définis à partir des données du questionnaire DETA, des 3 premières questions du questionnaire AUDIT et de l'impression clinique du médecin en fonction de sa connaissance du patient, des données d'anamnèse et de son examen. 17,7 % des patients ont un profil à risque avec ou sans dépendance. Cette proportion diffère suivant le sexe : 6,2 % des femmes contre 32,7 % des hommes. L'alcool est très rarement le premier motif de recours aux soins. L'abus ou la dépendance à l'alcool ne représente que 2,2 % des motifs de consultations des hommes et 0,3 % de ceux des femmes.  Chez les patients ayant un profil à risque avec dépendance, les principaux motifs de recours aux soins sont les syndromes anxio-dépressifs, l'hypertension artérielle, l'abus ou la dépendance à l'alcool ou les troubles métaboliques ou nutritionnels. Par ailleurs, le patient ayant un profil à risque avec dépendance est beaucoup plus facilement repéré par le médecin généraliste que celui ayant un profil à risque sans dépendance.

110_alcool2003_md
A télécharger
Alcool2003