Travaux & études

État des lieux des drogues et dépendances en Auvergne : mise à jour 2012

Auteurs : Venzac M, Maquinghen S, Observatoire Régional de la Santé d'Auvergne
- 121 pages
Thématiques :
Addictions
Cancers - tumeurs
Facteurs de risque
Pathologies
Prévention - Promotion Santé
Territoires et santé

Au début de l’année 2011, le Centre ressources Auvergne addictions (CR2A) a sollicité l’Observatoire régional de la santé d’Auvergne afin de dresser un état des lieux de la situation des drogues et de son évolution au plan régional et départemental, en rassemblant et valorisant les différentes sources d’information disponibles. Cet état des lieux des connaissances disponibles à une période donnée avait pour objectif de faire apparaître les particularités régionales, voire infrarégionales, les forces et les faiblesses des territoires, les évolutions, afin d’être un outil d’aide à la décision pour les chefs de projet. Ce présent rapport constitue une mise à jour de cet état des lieux et permet ainsi de suivre les indicateurs analysés et d’observer les évolutions. Comme dans la précédente version, les indicateurs présentés dans cette mise à jour abordent la question des addictions sous divers angles : offre et production, consommation, conséquences sanitaires, conséquences judiciaires, recours aux soins et prise en charge et prévention. En 2011, trois quarts des jeunes auvergnats de 17 ans ont déjà fumé du tabac au cours de leur vie et 37 % ont un usage quotidien. En ce qui concerne le tabagisme quotidien, après une baisse franche constatée entre 2005 et 2008, il est remarqué une progression entre 2008 et 2011 dans la région. La France métropolitaine a également enregistré une hausse du tabagisme quotidien, mais moins importante qu’en Auvergne. La consommation d’alcool, qu’il s’agisse de l’expérimentation, de l’usage au cours du mois, de l’usage régulier ou de l’usage quotidien, est plus souvent déclarée par les jeunes de la région que par les jeunes métropolitains. En termes d’évolution, l’usage récent d’alcool, l’usage régulier et l’usage quotidien ont progressé entre 2008 et 2011 en Auvergne. Concernant la consommation de drogues illicites, en 2011, 47 % des jeunes de 17 ans ont déclaré avoir déjà consommé du cannabis au cours de leur vie. La consommation de cannabis des jeunes de la région semble plus élevée que celle des jeunes métropolitains, hormis pour l’usage quotidien. Concernant les conséquences sanitaires, une surmortalité liée à la consommation d’alcool est enregistrée en Auvergne par rapport à la France métropolitaine sur la période 2007-2009. Ce résultat est différent selon le sexe : les hommes de la région comptent une surmortalité significative par rapport aux hommes de la France métropolitaine alors que les femmes de la région enregistrent une sous-mortalité liée à l’alcool par rapport aux femmes du territoire national. Concernant les conséquences judiciaires, après une forte baisse en 2009, la part d’interpellations pour ivresse sur la voie publique en Auvergne a atteint le niveau de la France en 2010. De plus, en 2010, la région Auvergne se classe parmi les régions de France pour lesquelles le taux d’interpellations pour usage de cannabis est le plus faible. Ce taux d’interpellations est resté stable entre 2009 et 2010 en Auvergne. Enfin, cette mise à jour a permis de mettre en évidence les changements quant aux structures de prise en charge médico-sociales et hospitalières présentes sur le territoire auvergnat.