Travaux & études

VIH et Sida : situation épidémiologique en Auvergne Année 2007

Auteurs : Fradet MR, Maquinghen S, Glanddier PY, Observatoire régional de la santé d'Auvergne
Avec la participation de : Jacomet C, Stollsteiner E, Cluzel C
- 4 pages
Thématiques :
État de santé des populations
Facteurs de risque
Maladies infectieuses
Prévention - Promotion Santé

En Auvergne, 38 découvertes de séropositivité VIH ont été signalées en 2007. Les principales caractéristiques sont : 71 % sont des hommes ; 64 % des hommes ont été contaminés par rapports homosexuels ; 40 % des contaminations chez les femmes concernent des personnes de nationalité d’un pays d’Afrique subsaharienne. Même si pratiquement 25 % des notifications de nouvelles séropositivités se font au stade sida, la proportion de découvertes à un stade précoce est en augmentation. Cette tendance est à renforcer, la détection précoce de l’infection apportant un bénéfice : individuel (les traitements antirétroviraux  sont d’autant plus efficaces que les patients sont pris en charge précocement) ; collectif (la possibilité de modification des comportements à risque est plus forte chez ceux qui se savent contaminés que chez ceux qui l’ignorent et par la réduction de la transmission de ceux qui sont traités). En Auvergne, en 2007, 8 notifications de cas de sida ont été effectuées. Les données du CHU de Clermont-Ferrand montrent que 880 patients séropositifs au VIH sont suivis en Auvergne. Environ 498 sont domiciliés dans le Puy-de-Dôme, 229 dans l’Allier, 60 dans le Cantal, 48 en Haute-Loire et 45 viennent d’autres départements.

107_VIH2007_4pages_MD
A télécharger
VIH2007_4pages