Veille santé social

Campagne de mesure du dioxyde d’azote dans l’agglomération de Clermont-Ferrand en situation de proximité automobile : année 2014 – Atmo Auvergne (juillet 2015)

Thématiques :
Auvergne
Santé environnementale

Si l’agglomération clermontoise est relativement épargnée par la pollution chronique aux particules, il n’en est pas de même pour cet autre polluant majeur qu’est le dioxyde d’azote. Depuis plusieurs années, les stations de mesure de la qualité de l’air sous l’influence du trafic automobile relèvent des concentrations de dioxyde d’azote dépassant les valeurs limites annuelles. Le site de l’Esplanade de la gare, créé en 2006, et celui de Gaillard auparavant, ainsi que la station installée le long de l’autoroute A71 enregistrent des niveaux soutenus, mais la pollution azotée ne se limite pas à ces seuls points fixes. Plusieurs études par tubes à diffusion passive ainsi que les cartographies issues de la modélisation à haute définition à l’échelle de l’agglomération ont montré que ces dépassements concernent une zone relativement étendue dans le centre de Clermont-Ferrand et le long d’axes de circulation fréquentés. Une étude par préleveurs passifs menée en 2009-2010 a mis en relief que les boulevards nord, les entrées est de l’agglomération, les avenues périphériques au grand centre-ville et l’ancienne nationale 9 sont, avec l’axe autoroutier nord-sud, les territoires les plus touchés par la pollution au dioxyde d’azote. Il a paru intéressant de renouveler cette campagne de mesure, afin d’actualiser ces observations et d’identifier les éventuels sites où cette pollution a pu évoluer. La présente étude s’est focalisée sur les mêmes points de mesure que lors de la campagne précédente. Une trentaine de points de typologie trafic, ainsi que deux stations fixes, de typologie urbaine et trafic, ont été échantillonnés durant une année entière en 2014.

Rapport (28 pages)