Veille santé social

Épidémie de gastro-entérites aiguës d’origine hydrique à Pleaux, Cantal, Avril 2012 – InVS (août 2013)

Thématiques :
Auvergne
Maladies infectieuses et parasitaires
Santé environnementale

Rapport (44 pages) - Lire le résumé sur le site de l'Institut de Veille Sanitaire Le 12 avril 2012, l’Agence régionale de santé (ARS) informe la Cire Auvergne d’une forte contamination microbiologique du réseau d’eau des communes de Pleaux et Barriac-les-Bosquets, dans le Cantal. Des investigations épidémiologiques et environnementales sont mises en place pour décrire l’épidémie, confirmer l’origine hydrique et préciser les circonstances de survenue de la pollution. Une enquête de cohorte (n= 691 sujets répondants, taux de réponse global de 39,7 %) a confirmé l’association entre la survenue de gastro-entérites aiguës (GEA) et la consommation de l’eau du robinet (RR=1,69 ; IC 95% [1,27 - 2,27]) ainsi que l’augmentation de ce risque avec la quantité d’eau absorbée (p<0,001). Le taux d’attaque est de 27 %, avec des différences significatives en fonction des zones bénéficiant ou non d’une rechloration intermédiaire. L’impact sanitaire global de cette épidémie a été estimé à 477 cas de GEA sur 1 786 personnes desservies par le réseau d’eau. Les principaux symptômes de GEA chez les personnes malades comportaient des diarrhées (89,2 %), des douleurs abdominales (87,1 %), des vomissements (64 %). L’enquête microbiologique a montré la présence de Norovirus du sérogroupe II chez plusieurs malades, ainsi que dans un prélèvement d’eau de la ressource réalisé après l’épisode. L’enquête environnementale a mis en évidence des défaillances de fonctionnement et de surveillance au niveau de la station de traitement et du réseau de distribution d’eau. L’exploitation des données de remboursement de l’Assurance maladie sur la période 2009-2011 a par ailleurs permis d’identifier au moins deux autres épidémies de GEA sur ce secteur dont l’origine hydrique est très probable.