Veille santé social

Les cancers du côlon et du rectum en Auvergne – ORS Auvergne (février 2014)

Thématiques :
Auvergne
Cancer Colorectal

Ce tableau de bord présente une analyse des données disponibles sur les cancers du côlon-rectum en Auvergne. Au cours de la période 2008-2010, 449 décès par cancer du côlon-rectum ont été dénombrés en moyenne chaque année en Auvergne, soit 17,0 décès pour 100 000 personnes. Ce taux de mortalité est similaire à celui enregistré en France métropolitaine (16,8 décès pour 100 000 personnes) et ce, quels que soient le sexe et le département. Globalement, le taux standardisé de mortalité par cancer du côlon-rectum a diminué en Auvergne, comme en France métropolitaine, entre 2002-2004 et 2008-2010. En Auvergne, plus de 1 000 nouveaux cas de cancer du côlon-rectum ont été enregistrés sur la période 2008-2010, avec plus de 95  % de ces nouveaux cas chez des personnes âgées de 50 ans ou plus. Le taux standardisé d’incidence du cancer du côlon-rectum chez les hommes s’élevait à 38,5 nouveaux cas pour 100 000 personnes-années, soit le 10ème taux le plus élevé des régions de métropole. Chez les femmes, le taux standardisé était de 22,1, soit un des taux les plus faibles des régions métropolitaines (avant dernier rang devant la Basse-Normandie). Au 31 décembre 2011, 6 099 personnes bénéficient, en Auvergne, de l’exonération du ticket modérateur au titre d’une affection de longue durée (ALD) pour cancer du côlon-rectum, soit 262 bénéficiaires pour 100 000 habitants. Ce taux est significativement supérieur à celui enregistré en France métropolitaine (254,1 bénéficiaires pour 100 000 personnes). Plus de la moitié de ces bénéficiaires sont des hommes. Quel que soit le sexe, les trois quarts des bénéficiaires sont âgés de 65 ans et plus. Enfin, l’Auvergne est engagée depuis plusieurs années dans le dépistage organisé du cancer colorectal pour les hommes et les femmes de 50 à 74 ans. Le taux de participation est plutôt bon en Auvergne (37,2  %) par rapport au taux moyen national (32,1 %). Accès à la brochure Auvergne Santé, le point sur... (4 pages)