Veille santé social

Les inégalités de santé en Auvergne – ORS Auvergne, ARS Auvergne (novembre 2013)

Thématiques :
Auvergne
Social - Précarité
Rapport (82 pages)

Réalisée à la demande de l’ARS d’Auvergne dans le cadre du Programme Régional d’Accès à la Prévention et aux Soins (Praps), cette étude a pour objectif d’améliorer les connaissances sur les caractéristiques de la précarité en réalisant une typologie des Bassins de santé de proximité (BSP). Il s’agit donc de trouver des caractéristiques pertinentes de la population d’Auvergne, permettant de caractériser les populations les plus défavorisées et ainsi identifier les inégalités territoriales tant au niveau social qu’en termes de santé. Ce travail a été élaboré à partir de 45 indicateurs portant sur 4 thèmes : données socio-démographiques, offre de soins, mortalité et prévention. Deux méthodes statistiques ont été utilisées pour exploiter ces données : une analyse en composante principale (ACP) et une classification ascendante hiérarchique (CAH). Après analyse, la typologie met en évidence 5 classes regroupant des BSP aux caractéristiques communes. La première classe est constituée de 34 BSP essentiellement ruraux qui se caractérisent principalement par une part plus importante d’agriculteurs, de personnes âgées, de logements sans confort et par un temps d’accès au service d’urgence et à la maternité la plus proche plus élevé que dans la région. La deuxième classe est constituée de 12 BSP qui se situent principalement dans l’Allier et le Puy-de-Dôme. Cette classe se caractérise par une précarité plus marquée et par une mortalité générale, prématurée, par cancers, par cardiopathies ischémiques et liée à une consommation excessive d’alcool plus élevée que dans la région. La troisième classe est composée de 36 BSP répartis sur une diagonale qui s’étend du Nord-Ouest de l’Allier jusqu’à la Haute-Loire. Cette classe est caractérisée essentiellement par des variables associées à la précarité et par une mortalité associée à des pathologies spécifiques plus élevée. La quatrième classe compte 29 BSP répartis sur les 4 départements de la région. Il s’agit de BSP situés en périphérie de grandes villes. Cette classe regroupe des BSP socialement favorisés avec une mortalité générale et prématurée plus faible que dans la région. Enfin, la cinquième classe compte 12 BSP qui sont les villes centres de la région Auvergne. Au niveau des indicateurs socio-économiques, les villes centres sont un lieu de contraste : elles conjuguent à la fois la présence de catégories sociales favorisées et des populations en situation de précarité. En termes de santé, la mortalité générale y est plus faible que dans la région.